Françoise Tournemenne, plasticienne


Françoise Tournemenne (France - Breux - Citadelle de Montmédy), artiste plasticienne, est également pédagogue, exerçant notamment ses fonctions d’enseignante en éducation plastique à l’Institut Notre-Dame d’Arlon. 



Elle poursuit sa formation en divers domaines : sculpture, sérigraphie, illustration jeunesse, céramique…et se consacre tout particulièrement à la photographie.


Contacter Françoise Tournemenne

Tél. +33 (0)3 29 83 53 31
Mail : f.tournemenne@gmail.com


Actualités de Françoise Tournemenne


Francçoise Tournemenne expose à Charleville du 31 mars au 21 avril



Les Instants fragiles de Françoise Tournemenne



CHARLEVILLE-MEZIERES (Ardennes).  A la galerie Arch'Libris jusqu'au 21 avril.

L'ARTISTE belge Françoise Tournemenne expose pour la première fois à Charleville-Mézières. Enseignante en arts plastiques dans trois établissements belges, elle est cependant meusienne d'adoption et dispose en particulier d'un atelier dans la citadelle de Montmédy.
Son travail est une découverte à faire absolument pour tous les amateurs d'abstraction… encore que les Instants fragiles présentés ici dévoilent parfois quelques clins d'œil figuratifs. Explications.
Françoise Tournemenne n'est pas seulement peintre. Elle est aussi installatrice, photographe, sculptrice, sérigraphe, à l'occasion céramiste… Bref, elle préfère le terme de plasticienne. L'exposition se présente en trois parties. D'abord un livre-objet assez impressionnant (7 m de long !) constitué de « pages » de bois et de petites charnières.
Sur les pages de gauche, des petites comptines poétiques, des mots qui jouent sur les allitérations, des phrases qui se déclinent parfois en calligrammes.
Il est question de larme sucrée, de maison cocon, de doudou chouchou… « C'est un projet de livre destiné à des enfants très jeunes, ne maîtrisant pas encore la lecture », explique Françoise Tournemenne. « Mon but est que se crée un dialogue entre le parent qui lit et l'enfant qui écoute et regarde ».
Sur les pages de droite, des illustrations en rapport direct avec le texte : de douces fantasmagories colorées dont les originaux ont été réalisés avec des pigments naturels et des liants acryliques sur des panneaux de médium habillés d'un relief de papier de soie.
Ça et là, on devine une enveloppe livrée par le facteur, une souris, un galet… Mais l'ensemble reste très libre. « Je veux laisser rêver, ne pas bloquer la créativité de celui qui regarde », ajoute-t-elle.
Son prototype, qui pèse quelques kilos, n'est pas à vendre ; en revanche, des reproductions miniatures en format 8 x 11 cm sont disponibles.

En relation avec l'énergie cosmique


Comme elle a titré son projet de livre L'envol, une installation s'imposait logiquement. Françoise Tournemenne a voulu suggérer un grand coup de vent en accrochant les feuilles du livre sur des tourbillons de fil de fer.
Une deuxième partie de l'œuvre de l'artiste se présente sous la forme de trois grands tableaux à l'huile : une sorte de triptyque qu'elle a baptisé Mouvement 1, 2 et 3 et qui -chaque toile suivant la même oblique montante- peut symboliser un effet de feu dévorant.
Un travail manifestement « en énergie », selon l'expression de la plasticienne, « absolument pas intellectuel mais qui vient de l'intérieur, complètement en relation avec l'énergie cosmique et celle qui monte du sol ». Pas d'autre commentaire mais dans les Mouvements 1 et 2, les plus chauds, les couleurs sont d'une rare violence.
Et puis, troisième volet de l'exposition, une série de 12 photos en noir et blanc dont le visiteur devinera difficilement le making of : il s'agit, en fait, de clichés rapprochés d'une flaque d'eau gelée qui donne des effets de graphisme et de contre-jour absolument inattendus.
Patrick FLASCHGO
Exposition Instants fragiles par Françoise Tournemenne, galerie Caractères (Arch'Libris) jusqu'au samedi 21 avril.

Françoise Tournemenne et Anne-Marie Lanin - Pont-à-Mousson - juillet 2012

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire